Bushido et traditions

BUSHIDO ET TRADITIONS

  • Le Bushido

Le ju-jutsu traditionnel est bien plus qu’un sport. En effet, cet art martial japonais est aussi un art de vivre, une philosophie de vie basée sur le respect de certaines règles qu’on retrouve dans le Bushido.

Littéralement, le Bushido peut se traduire par la « voie (do) du guerrier (bushi) ». Pendant la période médiévale japonaise, les Samouraïs suivaient scrupuleusement cette ligne de conduite très stricte, ce code d’honneur.

Les qualités demandées à ces guerriers pourraient se résumer comme ceci :

  1. Droiture et justice
  2. Politesse et courtoisie
  3. Courage
  4. Honneur
  5. Bienveillance
  6. Sincérité
  7. Devoir et loyauté

A notre époque au Japon, bien qu’ayant évolué, le Bushido suit toujours les mêmes principes et est toujours d’application dans la vie quotidienne.

  • Le Kagami Biraki

Le Kagami Biraki est la cérémonie traditionnelle de remise de vœux célébrée au Japon aux environs du 1°janvier. Littéralement, il signifie « ouvrir le miroir ». A cette occasion, dans les dojos (salle de cours) japonais, les élèves offrent à leur sensei (professeur) un gâteau de riz en forme de miroir, le « mochi ». Symboliquement, l’élève regarde dans ce miroir le travail et les progrès réalisés pendant l’année écoulée, afin de prendre de bonnes résolutions pour l’année nouvelle.

Chez nous, le Kagami Biraki se fête avant la Noël au niveau fédéral (cette année, le 16 décembre 2018 à Saint-Hubert) et en janvier au sein des clubs (le 25 janvier 2019 à Flawinne).

La cérémonie débute par quelques mots d’un responsable suivis de démonstrations techniques pour se terminer par la remise facultative de petits présents symboliques (dessins d’enfants,…). Vient ensuite le moment où toutes les personnes présentes (pratiquants, parents, amis, sensei,…) partagent le verre de l’amitié.

Après le Kagami Biraki fédéral, un repas dansant permet à ceux qui le désirent de terminer cette journée de manière agréable et conviviale.